Saynètes et débat pour approcher la laïcité

, par Cyril Naudin


Il s’agit de conduire les enfants à réfléchir sur la laïcité sans aborder directement la question de la religion.


Sont ainsi mis en scène les grands principes de la Charte (égalité devant la loi, liberté de conscience, neutralité des agents du service public) en prenant le parti de substituer à la religion la passion pour un chanteur.


Nous formons ainsi l’hypothèse que cette approche peut permettre à une majorité d’enfants d’école élémentaire de percevoir les enjeux de la laïcité en les déclinant sur une situation sans doute plus proche de ce que la plupart peuvent connaître : être « fan » d’un chanteur, c’est à la fois construire une relation personnelle avec celui-ci et sa musique, une relation individuelle qui transcende, un rapport vertical entre celui qui admire et celui qui est admiré ; mais c’est aussi s’inscrire dans un groupe (celui des « fans de… ») disposant de rites, de symboles voire d’espaces ou de moments spécifiques…


L’enseignant(e) présente le contexte aux élèves :
Dans cette école, de nombreux enfants adorent le chanteur Bach N, d’autres adorent le chanteur P Mokora, d’autres encore n’aiment ni l’un ni l’autre.


Les élèves sont répartis en plusieurs groupes.
- Chaque groupe dispose du texte de la saynète et d’une question
- Par groupe, les élèves mettent en scène chaque situation puis proposent une solution.
- Ensuite, un débat est organisé avec la classe sur la situation et sur la solution proposée ; des solutions alternatives peuvent également être mises en scène par d’autres élèves.
- Le principe en jeu peut alors éventuellement être formalisé.


 


Ce document a été élaboré à partir de la ressource "Des saynètes pour découvrir la laïcité" [disponible ICI]. Il a été enrichi de l’expérimentation menée dans la classe de CE2-CM1 de l’École élémentaire Jules Ferry à Royan.