L’égalité des sexes dans l’éducation

, par Cyril Naudin

L’OCDE vient de publier un rapport intitulé "L’égalité des sexes dans l’éducation".

Le constat

De nouveaux écarts entre les sexes se font jour dans l’éducation. Les jeunes hommes sont significativement plus susceptibles que les jeunes femmes d’être moins engagés vis-à-vis de l’école et d’avoir un faible niveau de compétences et de mauvais résultats scolaires. Et dans le même temps, les filles obtiennent de moins bons scores que les garçons en mathématiques ; de façon générale, elles ont moins confiance que les garçons en leurs capacités à résoudre des problèmes de mathématiques ou de sciences. Elles sont également plus susceptibles de faire part d’un fort sentiment d’anxiété vis-à-vis des mathématiques, constat qui vaut même pour les plus performantes d’entre elles.

Des pistes

Parmi les pistes proposées par le rapport, certaines concernent les enseignant-e-s :

"Les enseignants peuvent jouer un rôle en prenant davantage conscience des préjugés qu’ils ont eux-mêmes vis-à-vis des garçons et des filles, et qui sont susceptibles d’influer sur la manière dont ils les notent. Ils pourraient également avoir accès à des formations supplémentaires sur l’aide spécifique à apporter aux élèves défavorisés sur le plan socio-économique, sachant que, selon les résultats de l’enquête PISA, les garçons sont plus susceptibles d’être peu performants lorsqu’ils fréquentent un établissement dont l’effectif d’élèves est en grande partie défavorisé. En outre, les enseignants peuvent adopter des stratégies pédagogiques faisant appel à une participation plus active des élèves, puisque ces derniers, et notamment les filles, obtiennent de meilleurs résultats en mathématiques lorsque leurs enseignants les invitent à résoudre des problèmes de mathématiques en autonomie."

Pour télécharger le rapport, c’est ICI.